Pour voir les photos de l'exposition, cliquez sur le carton ci-dessus.

Artiste autodidacte, photographe, poète mural et urbaniste éphémère, AL utilise le papier afin de créer des personnages monochromes qu'il affiche sur les murs des centres ville, en France et à l'étranger.
Loin de vouloir amener une réflexion toute faite, ou encore infliger un système de pensée au spectateur, AL cherche avant tout, par ses créations, à proposer une réflexion personnelle à chacun, se questionner sur sa situation actuelle, sa place dans la société, et son rapport à l'autre.
Depuis 2009, il travaille auprès de collectivités, d'établissements privés, et d'évènements culturels, créant de nouvelles rencontres avec ses personnages de papier.

A travers ses oeuvres , Gum redéfinit les codes préfabriqués d'une société à l'agonie. Avec un esthétisme acidulé et coloré, il parle de la perte de repères, où plus personne ne trouve sa place, dans une société de surconsommation aseptisée, indigeste, où l'abrutissement de la conscience générale nous rend amorphes.
Son art, c'est sa manière de décrire et dénoncer un monde où « rien ne va plus ».
le plastique est le point central de sa démarche artistique et le fil conducteur de ces thèmes de prédilection : la pub, la consommation et la surconsommation, le sexe, .

Momies fait ses premiers pas sur la scène graffiti Montpelliéraine en 1993 sous le pseudonyme de Pyre.
Artiste influant du sud de la France, il se démarque avec un style unique en son genre, des tracés indéfinissables, industriels, tout en rondeur surnommés « modules ».
Il participe à de nombreux projets artistiques sur Montpellier ainsi qu'à travers l'Europe. Ses nombreux déplacements à l'étranger (R.U., N.Y., Belgique, Ukraine, Bulgarie, Portugal) lui ont permis d'acquérir et d'affirmer son style inimitable.

Polar est un street artist très actif sur Montpellier. il a créé les Bojos, personnages aux nez et aux yeux immédiatement identifiables apparus en 2010. Les Bojos déambulent dans les rues de Montpellier avec souvent un message ou une attitude festive. Sa soif de découverte l'a poussé, en début d'année, à vivre 2 mois en Amérique du Sud pour s'imprégner de cette culture et peindre avec des artistes autochtones.
Infographiste de formation, il peint, dessine et cherche à s'exprimer sur différents médiums. Il proposera pour l'exposition une sculpture de son personnage emblématique.

Imprégné des cultures urbaines depuis la fin des années 90, Salamech commence à graffer en 2001.Il utilise toutes les techniques possibles et recherche toujours plus d'adrénaline dans la confrontation à la rue et au regard du spectateur. Son but, être vu et susciter une émotion.
Après 8 ans d'activisme intense et plus de 500 trains et métros graffés, il est arrêté en 2009 et stoppe ses activités illégales pour se consacrer à la peinture, au graphisme, à la décoration, et à l'organisation d'événements urbains. Salamech se revendique avant tout comme un acteur authentique du mouvement graffiti.

***

GALERIE AT DOWN
20 rue du plan de l'olivier
34000 MONTPELLIER
FRANCE


Accept Site use cookies